LA FIN D’UNE ÎLE (2)


Second volet du TÉTRAPTYQUE À LA SAPONINE
Résumé de l’épisode précédent : En 2022, après une série d’attentats à la saponine la Méditerranée est transformée en une étendue de mousse effervescente et parfumée, (voir ci dessous publication du 12 mai).
Un Saposium extraordinaire convoqué dans l’urgence décide du pompage intégral des eaux, des chantiers pharaoniques sont mis en place afin de réduire à néant mousse, bulles et canards invasifs, 
nous sommes ici toujours « au large » de Calvi.
(à suivre…)
Bientôt dans le n° 5 de FABULLA

Second volet. Opération pompage. (illustration Gorgo)

Publicités

LA FIN D’UNE ÎLE

La revue d’anticipation Fabulla multiplie les scénarios cataclysmiques générateurs de solutions imaginaires, née en Corse en 2013 cette dernière en constitue son terrain d’expérimentation.
Le scénario du cinquième numéro à paraître prochainement  est une pure spéculation pataphysique qui propose la disparition volontaire des frontières marines entre l’Europe et l’Afrique ! En 2022, suite à l’effervescence de la Méditerranée, transformée par une série d’attentats à la saponine en une étendue de mousse parfumée, un Saposium décide du pompage intégral des eaux. Un nouveau territoire s’offre ainsi aux fabullistes.
Voici un aperçu de ma proposition enluminée : le premier volet du TÉTRAPTYQUE À LA SAPONINE (chronique calviniste ou calvaise du Grand Cataclysme). Au commencement la mousse se répandit à la surface des eaux, les bulles parfumées envahirent les cieux. Quinquin, le captain Kraddock, le professeur Tryphon Hélianthis ainsi que les Duran & Duran (Dom & Tom) constatèrent l’émergence du cataclysme, mais où est donc passé le fidèle Filou qui barbotait, il y a quelques secondes encore, à la poursuite des canards?.
(à suivre…)

 

Premier volet. Apparition de mousse et de bulles parfumées. (illustration Gorgo)

 

BONNE ANNÉE APPARENTE !

Selon le § 2 de l’Article 12 du Titre V des Statuts du Collège de ‘Pataphysique L’Ère Pataphysique commence le 8 septembre 1873 [NATIVITÉ d’ALFRED JARRY], qui d’ores en avant prend la dénomination de premier d’absolu An 1 E. P. (Ère Pataphysique). Le genre humain n’étant composé que de pataphysiciens (Titre premier, Article 3, § 1) ceux qui ne s’ignorent pas ne manquent donc pas de s’échanger leurs vœux début absolu, cependant en cette période ils ne rechignent pas de célébrer les fêtes de la NATIVITÉ DE L’ARCHÆOPTÉRYX  (25 sable) et du DÉCERVELAGE (4 décervelage). Nonobstant pour ceux qui gardent en mémoire quelques bribes obsolètes du calendrier vulgaire l’usage demeure de souhaiter une « BONNE ANNÉE APPARENTE ! » qui s’adresse tout aussi bien à ceux qui s’ignorent. Cette « année » pour apparente qu’elle soit, sera n’en doutons pas riche en ÉPIPHANIES & BÉATITUDES de toutes sortes qui feront sinon la joie du moins d’excellents sujets d’étude & d’analyse pour tout pataphysicien conscient car, nul ne l’ignore : La ‘Pataphysique est inexhaustible (Titre premier, Article 2, § 2).

BONNE ANNÉE APPARENTE 2017 pour la Société des Amis des Laids Arts (illustration Gorgo)
BONNE ANNÉE APPARENTE 2017 réalisée pour la Société des Amis des Laids Arts (illustration Gorgo)

 

JOYEUX DÉCERVELAGE !

Le mois de DÉCERVELAGE commence, dans le calendrier pataphysique le  29 décembre vulg. entre deux réveillons habituellement arrosés d’abondance… Nombreux sont les pataphysiciens qui ne rechignent pas à célébrer les Fêtes Suprêmes de la NATIVITÉ DE L’ARCHÆOPTÉRYX  le 25 sable (vulg. 25 décembre)  et du DÉCERVELAGE  précisément le 4 décervelage (vulg. 1er janvier) ils ne manquent pas en cette période de se souhaiter mutuellement et chaleureusement, puisque le besoin s’en fait généralement sentir, JOYEUX ARCHÆOPTÉRYX & BON DÉCERVELAGE ! Les pataphysiciens sont des êtres sociables sensibles & délicats comme vous et moi.

BON DÉCERVELAGE 144 (illustration Gorgo)
BON DÉCERVELAGE 144 (illustration Gorgo)

NATIVITÉ DE L’ARCHÆOPTÉRYX

la Fête Suprême Tierce de la NATIVITÉ DE L’ARCHÆOPTÉRYX est célébrée dans le calendrier pataphysique le 25 sable (vulg. 25 décembre) et rappelle comme un écho lointain le COCUAGE DE M. LE P. UBU  fêté  le 8 merdre (vulg. 25 mai).

 NATIVITÉ DE L'ARCHÆOPTÉRYX pour la Société des Amis des Laids Arts (illustration de Gorgo)
NATIVITÉ DE L’ARCHÆOPTÉRYX pour la Société des Amis des Laids Arts (illustration néo-primitive de style flamant rose par Gorgo Patagei)

LA FILLE DU COUPEUR DE JOINTS

Elle descendait de la montagne / Sur un chariot chargé de paille / Sur un chariot chargé de foin / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Elle descendait de la montagne / En chantant une chanson paillarde / Une chanson de collégien / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Et nous, on était cinq chômeurs / À s’lamenter sur notre malheur / En se disant qu’on se taperait bien / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Elle descendait de la montagne / V’là qu’elle nous voit vers les murailles / Et qu’elle nous fait « Coucou les gens » / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Ben, v’là qu’elle nous prend par la taille / Et qu’elle nous emmène sur sa paille / Elle nous fait le coup du zeppelin / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Ben nous on était cinq chômeurs / À s’payer une tranche de bonheur / Un’ tranche de tagada tsoin-tsoin / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Quand on eut passé la ferraille / Elle nous fit fumer de sa paille / Sacré bon Dieu que c’était bien / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Plus question d’chercher du travail / On pédalait dans les nuages / Au milieu des petits lapins / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Elle descendait de la montagne / En chantant une chanson paillarde / Une chanson de collégien / La fille du coupeur de joints

Texte & musique de H F THIÉFAINE 1978

La fille du coupeur de joints (illustration Gorgo, complicité photographique de Manon Gautier & Mélissa D.)
La fille du coupeur de joints (illustration Gorgo, complicité photographique de Manon Gautier & Mélissa D.)