LUIGI SERAFINI

Nouvel autoportrait en compagnie du TS Luigi Serafini, Encodeur qui fut intégré dans le Transcendant Corps des Satrapes du Collège de ‘Pataphysique le 22 merdre 143 E. P. (vulg. 8 juin 2016). Le plus récent coopté des Satrapes tient ici à la main le très précieux & indispensable OPUS PATAPHYSICUM, TESTAMENT de Sa Feue Magnificence le Docteur I. L. SANDOMIR de son vivant Vice-Curateur-Fondateur du Collège de ‘Pataphysique.

Le TS LUIGI SERAFINI (illustration Gorgo)
Le TS LUIGI SERAFINI (illustration Gorgo)

 

URSLE SCHNEIDER & BENI SCHMID

URSLE SCHNEIDER & BENI SCHMID sont Correspondants du Collège de ‘Pataphysique, ils sont aussi les éminents représentants du PATAPHYSISCHES INSTITUT BASEL dont ils constituent la trinité dirigeante avec leur vénérable Président UBU qui les suit ou les précède dans tous leurs déplacements & explorations à travers l’univers.

La Direction triangulaire du P.I.B. URSLE SCHNEIDER & BENI SCHMID autour du Président UBU (illustration Gorgo)
La Direction triangulaire du P.I.B. URSLE SCHNEIDER & BENI SCHMID autour du Président UBU (illustration Gorgo)

LA FILLE DU COUPEUR DE JOINTS

Elle descendait de la montagne / Sur un chariot chargé de paille / Sur un chariot chargé de foin / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Elle descendait de la montagne / En chantant une chanson paillarde / Une chanson de collégien / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Et nous, on était cinq chômeurs / À s’lamenter sur notre malheur / En se disant qu’on se taperait bien / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Elle descendait de la montagne / V’là qu’elle nous voit vers les murailles / Et qu’elle nous fait « Coucou les gens » / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Ben, v’là qu’elle nous prend par la taille / Et qu’elle nous emmène sur sa paille / Elle nous fait le coup du zeppelin / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Ben nous on était cinq chômeurs / À s’payer une tranche de bonheur / Un’ tranche de tagada tsoin-tsoin / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Quand on eut passé la ferraille / Elle nous fit fumer de sa paille / Sacré bon Dieu que c’était bien / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Plus question d’chercher du travail / On pédalait dans les nuages / Au milieu des petits lapins / La fille du coupeur de joints / La fille du coupeur de joints

Elle descendait de la montagne / En chantant une chanson paillarde / Une chanson de collégien / La fille du coupeur de joints

Texte & musique de H F THIÉFAINE 1978

La fille du coupeur de joints (illustration Gorgo, complicité photographique de Manon Gautier & Mélissa D.)
La fille du coupeur de joints (illustration Gorgo, complicité photographique de Manon Gautier & Mélissa D.)

RAYMOND ROUSSEL

Les festivités mirlitaires se préparent dans l’état d’urgence & la fébrilité foutebalistique, mais pour ceux que la musique qui marche au pas énerve quelque peu ils ne ferons de tort à personne en venant célébrer la mémoire de Raymond Roussel le jeudi 14 juillet à partir de 14 h au Père Lachaise… Et n’oublions pas amis pataphysiciens conscients & inconscients que, selon le calendrier pataphysique, nous serons en réalité le premier tatane Fête du P. UBU (Ubu d’été).

RAYMOND ROUSSEL Comment j'ai lu certains de mes livres (illustration Gorgo)
RAYMOND ROUSSEL Comment j’ai lu certains de mes livres (illustration Gorgo)

 

MÉLANIE LE PLUMET

La Sérénissime Mélanie Le Plumet appartient à la toute première phalange des Membres fondateurs du Collège de ‘Pataphysique, elle eut l’insigne honneur de co-signer, au titre de Provéditrice Générale, les Statuts dudit Collège en apposant son paraphe juste après la signature de Sa Magnificence le Vice Curateur Fondateur Sandomir, juste avant celles du Sme J. Hugues Sainmont & du T S Oktav Votka. Hélas, mille fois hélas elle n’eut point le temps de donner toute sa mesure car elle décéda, quelques mois plus tard, victime des agissements d’un ignoble vieillard que certains ne craignent pas de soupçonner de libidineux, dans un building de la rue de Grenelle le 1er gueules 76 E. P. fête du Dépucelage de la Mère Ubu (26 janvier 1949 vulg.). L’Oraison Funèbre de Mélanie Le Plumet écrite & prononcée par par Sa Magnificence le Docteur Sandomir fut la toute première publication du Collège qu’elle avait contribué à co-fonder.

MÉLANIE LE PLUMET (illustration Gorgo & participation photographique Manon Gautier)
MÉLANIE LE PLUMET (illustration Gorgo &  Manon Gautier pour la complicité photographique)