PALOTIN

Dans le Calendrier Pataphysique les les trois palotins d’Ubu roi, Saints Giron, Pile & Cotice,  dont le nominalisme procède de l’héraldique, sont fêtés le 5 décervelage, c’est dire que l’importance des palotins excède la seule durée de ce mois qui leur est spécifiquement dédié. La Fête des SAINTS PALOTINS des PHYNANCES rappelle aux ultimes pataphysiciens retardataires pour le paiement de leur contribution sonnante & trébuchante qu’il est plus que temps d’exercer leur Privilège, « de verser phynance », et de « contribuer ainsi à la sustentation du Collège » conformément aux Statuts dudit Collège et de recevoir paisiblement les importantes Publications d’icelui.
Ce calendrier pataphysique perpétuel existe aussi en version papier, il est constitué d’un cahier de 16 pages sur papier couché de 160 g format 21 x 29 cm à l’italienne, relié horizontalement et cousu main en cinq points, il est livré avec sa pince afin de permettre un accrochage mural optimal & perpétuel !

Calendrier pataphysique perpétuel mois de palotin, illustration Gorgo

 

Publicités

CLINAMEN

La notion de « clinamen » nous entraîne au principe même de l’Univers, au plus près de la chute des atomes et de leur infime déviation créatrice, souvent interprétée comme le fruit du hasard ou celui de(s) dieu(x), le clinamen postule pourtant un indéterminisme de principe d’où résulte l’INVENTION de la ‘PATAPHYSIQUE, revendiquée par le Père Ubu puis expérimentée par le Docteur Faustroll, elle est célébrée le 15 de ce mois, c’est l’une des deux plus grandes fêtes de l’année pataphysique.
Ce somptueux calendrier pataphysique perpétuel existe aussi en version papier, il est constitué d’un cahier de 16 pages sur papier couché de 160 g format 21 x 29 cm à l’italienne, relié horizontalement et cousu main en cinq points, il est livré avec sa pince pour permettre un accrochage mural optimal & perpétuel !

Calendrier pataphysique perpétuel mois de clinamen, illustration Gorgo

 

PÉDALE

Outre Le Surmâle – roman moderne – et Les Jours et les nuits – roman d’un déserteur – ce mois de pédale est dévolu à la beauté des cycles et à la souplesse de la pédale, c’est le mois central du Calendrier pataphysique, l’axe – le roulement à billes – autour duquel l’année pataphysique tourne harmonieusement. Le 11 célèbre le Testament de Paolo Ucello, c’est donc naturellement que l’on retrouve ici le ciel tourmenté et spiralé de son St Georges & le dragon surplombant Alfred Jarry qui chevauche gaiement sa Clément Luxe.

Ce calendrier pataphysique perpétuel existe aussi en version papier, il est constitué d’un cahier de 16 pages sur papier couché de 160 g format 21 x 29 cm à l’italienne, relié horizontalement et cousu main en cinq points, il est livré avec sa pince pour permettre un accrochage mural optimal & perpétuel !

Calendrier pataphysique perpétuel mois de pédale illustration Gorgo

Expo VOLTIGES

En janvier 2018 l’expo PATATRACES avait montré qu’il ne saurait se concevoir d’art, de style ou de genre spécifiquement pataphysique mais qu’un rassemblement de trente six artistes étiquetés pataphysiciens possédait une réelle cohérence artistique.
Du 1er au 12 mars 2019 VOLTIGES propose un exercice similaire, l’examen des convergences & divergences que peuvent entretenir sept artistes éloignés des officialités institutionnelles, aux visions horizontales diverses mais aux amitiés bien établies. Tous sont à la fois pataphysiciens et membres de la Société des Amis des Laids Arts récemment fondée.
Comme dans un spectacle de cirque chacun opère dans le registre qui lui est propre, funambulisme collagiste, équilibrisme figuratif, acrobatie abstractive jonglerie pixelienne ou prestidigitation pigmentaire. Les travaux des uns et des autres se succèdent sur les murs immaculés de la galerie comme les numéros circassiens s’enchaînent sous le chapiteau, c’est la diversité même de ces voltiges et leur improbable complémentarité qui en fait l’unité. L’aspect disparate des œuvres constitue un accrochage où ne se révèle nulle convergence vers un acte artistique central mais plutôt une hypothétique cohérence entre ces visions multiples et la diversité des techniques. Au-delà des divergences se profile une possible équivalence.

Affiche sérigraphiée – Irène Ruszniewski

Marine Caloï Sculptrice du regard & dresseuse de subterfuges, créatrice de soubresauts imaginaires sur l’usure du quotidien, poète baratineuse.

Iroise Charski Exploratrice hybride du septième continent, naturaliste & plasticienne atteinte de la phobie du plastique.

Jean-Christophe Ditróy Peintre flou, hypermétrope et contemplatif, maître des brumes & tumultes silencieux.

Françoise Guichard Colleuse méticuleuse ultra-stratosphérique, collisionneuse d’espaces temporels.

Gorgo Patagei Faiseur d’images artisanales, manipulateur de pixels. Membre fondateur de la Société des Amis des Laids Arts et commissaire de la présente exposition.

Irène Ruszniewski Scénographe de l’improbable, zoologiste chimérique, experte en mythologies hypothétiques et conceptrice de l’affiche de l’expo.

 

 

GUEULES

Le mois de gueules dont l’intitulé nous ramène encore à l’héraldique évoque la couleur rouge de l’émail ainsi désigné. Si le premier jour fête gaillardement le DÉPUCELAGE DE MÈRE UBU avec le filet sanguin y afférent, le mois s’écoule tel un irrésistible flot d’hémoglobine car au delà des célébrations de la CHANDELLE VERTE, de la COPULATION, d’ALICE et de St SEXE se glissent délicatement, emportés par le flot, St DEIBLER, St SADE & St LAFLEUR. L’AMOUR ABSOLU rappelle Cupidon et sa flèche nous ramène au premier jour du mois avec sa pluie de spermatozoïdes d’or. En ouverture du Surmâle – roman moderne publié en 1902 Jarry énonce que « L’amour est un acte sans importance, puisqu’on peut le faire indéfiniment », la Vacuation du hunyadi 29 est donc logiquement consacrée au Mouvement Perpétuel…
Ce calendrier pataphysique perpétuel illustré par mes soins est aussi disponible en version papier, il est constitué d’un cahier de 16 pages aux couleurs chatoyantes sur papier couché de 160 g format 21 x 29 cm à l’italienne, relié horizontalement et cousu main en cinq points, il est livré avec sa pinceaux poignées chromées permettant un accrochage mural optimal & perpétuel !

calendrier pataphysique perpétuel – illustration Gorgo

DÉCERVELAGE

Le mois de décervelage commence le 29 décembre vulg. entre deux réveillons habituellement arrosés d’abondance… Nombreux sont les pataphysiciens qui ne rechignent pas, mais avec circonspection, à célébrer les Fêtes Suprêmes de la NATIVITÉ DE L’ARCHÆOPTÉRYX le 25 sable (vulg. 25 décembre) et du DÉCERVELAGE précisément le 4 décervelage (vulg. 1er janvier). Ils ne manquent pas en cette période de se souhaiter mutuellement et chaleureusement, puisque le besoin s’en fait généralement sentir « JOYEUX ARCHÆOPTÉRYX & BON DÉCERVELAGE » ! Les pataphysiciens sont des êtres sociables, sensibles & délicats, parfois festifs comme tout un chacun.
Ce somptueux calendrier pataphysique perpétuel est encore disponible en version papier. Il est constitué d’un cahier de 16 pages couleurs chatoyantes sur papier couché de 160 g format 21 x 29 cm à l’italienne, relié horizontalement et cousu main en cinq points, livré avec sa pince pour permettre un accrochage mural optimal & perpétuel !

Calendrier Pataphysique du Dataire Gorgo – mois de décervelage

 

JOYEUX ARCHÆOPTÉRYX & BON DÉCERVELAGE 146

Rappelons que la Fête de la NATIVITÉ DE L’ARCHÆOPTÉRYX est célébrée dans le calendrier pataphysique le 25 sable, vulgairement le 25 décembre et celle de DÉCERVELAGE le 4 du mois de décervelage qui correspond au premier janvier vulg.
L’enfantement de l’Archéoptéryx par la Mère Ubu est évoqué dans « Ubu cocu » et si le Père Ubu regrette de n’en être pas le géniteur revendiqué : « C’est Barbapoux qui est le père de mon enfant, de mon petit poulet, de mon oiseau » avoue Mère Ubu, il peut néanmoins prétendre à une ascendance ornithomorphe dans la mesure où son nom viendrait d’Ybex et évoque directement l’Urubu noir (Coragyps atratus), mais attention, ceci n’est pas une crèche…

Ceci n’est pas une crèche (Illustration Gorgo)